Plus de paille à Lyon ! Pourquoi pas ?

Plus de paille à Lyon ! Pourquoi pas ?

Qui n’a pas pas déjà soufflé dans la paille de son verre de limonade pour faire des bulles ou encore apprécié le bon goût d’un cocktail siroté doucement à travers ce petit tube de plastique ?

Seulement voilà : une paille, c’est seulement 20 minutes de durée de vie en moyenne…

Malgré leur minuscule taille, les pailles représentent tout de même 4 % des déchets retrouvés en mer ou sur les côtes. Comment sont-elles arrivées là ? Petits et légers, ces déchets s’envolent très facilement. Lorsqu’elles sont laissées à l’abandon dans un verre, ou même simplement déposées au dessus d’une poubelle, les pailles s’envolent facilement, entraînées vers les égouts ou bien le fleuve le plus proche… et finissent dans nos mers ! C’est de cette façon que chaque année, environ 500 millions de pailles sont déversées dans les océans !

Pour répondre à ce fléau, des villes s’engagent. Seattle, aux Etats-Unis a mis en place l’interdiction des pailles plastiques durant l’été 2018. Des pays comme l’Angleterre ont également décidé de supprimer les objets plastiques à usage unique, dont les pailles. Plus près de nous, en France, les choses commencent de changer également : les députés ont approuvé en septembre 2018 un texte inédit interdisant l’interdiction des pailles, touillettes et de certaines assiettes en plastique pour début 2021 au plus tard. Récemment, les sénateurs ont adopté un amendement revenant sur une partie de la loi pour retarder la mise en application. Suite à ce retour en arrière, des associations comme Surfrider Foundation Europe, Zero Waste France et Bas les pailles, demandent que ces interdictions votées par l’Assemblée Nationale soient maintenues, et surtout que leur mise en application soit rapide !

Finalement, il y a quelques jours, le 27 mars, c’est le Parlement européen qui a validé de façon définitive l’interdiction de certains plastiques à usage unique dont les pailles pour début 2021 au plus tard. L’interdiction en France ne pourra donc plus être repoussée après cette date.

La Ville de Paris, quant à elle, n’a pas attendu les directives et a acté la suppression progressive des pailles par un décret.  Depuis le 1er septembre 2018, ses établissements et équipements municipaux n’en proposent plus à leurs usagers. Les initiatives de beaucoup de grandes villes sont un premier pas nécessaire pour sortir du tout plastique. Cependant, une réelle alternative à l’usage unique doit être envisagée pour ces établissements. Remplacer des pailles en plastique par des pailles biodégradables qui ne peuvent que trop rarement être réellement compostées, n’est pas toujours la meilleure solution…. A ce jour, les pailles lavables en inox sont encore la meilleure des alternatives à la maison et pour les établissements qui ne compostent pas !

Vous trouvez que 2021 est trop loin ? Et si on se mobilisait pour faire interdire les pailles et plastiques à usage unique à Lyon ?